Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les armes nucléaires doivent disparaître, la seule option véritable.

L'armement nucléaire ne concerne en fait que peu de pays, les 5 principaux pays détenteurs se sont engagés avec 189 autres dans un Traité de Non Prolifération mais les autres pays détenteurs, ne l'ont pas fait, ce qui décrédibilise déjà en grande partie ce Traité, l'aspect dissuasif tant vanté, bien qu'il soit fort discutable, tente et encourage par ailleurs d'autres pays non détenteurs à le devenir, ce qui est finalement un non sens.

TNP : Vert clair=Signé et ratifié    /  Vert foncé=Signé    /  Orange=Retiré (Corée du Nord)  /    Rouge=Non-signé (Inde, Israël, Pakistan, Sud-Soudan)

TNP : Vert clair=Signé et ratifié / Vert foncé=Signé / Orange=Retiré (Corée du Nord) / Rouge=Non-signé (Inde, Israël, Pakistan, Sud-Soudan)

La dissuasion nucléaire qui reste l'argument fondamental, n'est pourtant pas si opérant que cela, il n'empêche en rien les conflits que l'on connait de par le monde, cette constatation, n'est pas seulement émise par des contestataires pacifistes utopistes comme on pourrait le penser, elle est affirmée par d'anciens Ministres de la défense, qui considère qu'en fait la pertinence stratégique de la dissuasion connait des 'angles morts' de plus en plus larges.

L'engagement de non prolifération, est même eu leurre, dans la sens ou la réduction du nombre d'armes que certains mettent en avant voile une modernisation de celle ci qui fait qu'avec moins on peut faire pourtant plus de dégâts , une situation qui pose même la question d'un autre possible dérapage inflationniste.

La guerre froide que certains définissent comme derrière nous est tout de même restée la toile de fond des relations internationales, ceci est simple à constater au travers des positions des Etats-Unis et de la Russie qui à eux deux possèdent 90% des armements nucléaires, et qui pour l'un veut déployer un bouclier stratégique antimissile, quand l'autre y voit un possible déséquilibre inacceptable.

D'un côté, un discours et des tentatives d'encouragement à la réduction des armements nucléaires, et dans les faits des actes contradictoires qui entretiennent les tensions, comment pourrait-on en sortir comme cela, c'est bien vers un démantèlement total des armes nucléaires qu'il faut s'orienter, et là non plus ce ne sont pas seulement les pacifistes qui tiennent ce discours, par exemple, Christine Stix-Hackl ambassadrice Autrichienne auprès de l'Agence internationale de l'énergie atomique a affirmé ceci :

'sans désarmement complet, nous finirons par perdre la bataille de la prolifération'.

La position officielle Française, à l'instar de son positionnement au sujet du nucléaire civile est totalement cadenassée, conférant à la bombe une valeur quasi mystique, qui fait de notre pays l'un des pays les plus résistant à la diminution drastiques des armes nucléaires, ils savent pourtant bien l'horreur que revêtrait les conséquences d'une attaque nucléaire, parmi mes recherches sur le net un site m'a éclairé, sur la noirceur d'une telle hypothèse, 'Nukemap', dont j'ai découvert l'existence au travers de cet article.

Impact Bombe Atomique de 15 kilotonnes équivalent d'Hiroshima sur la tour Eiffel à Paris, (pas la plus grosse !)

Impact Bombe Atomique de 15 kilotonnes équivalent d'Hiroshima sur la tour Eiffel à Paris, (pas la plus grosse !)

Oui ils savent et certains commencent à en parler de plus en plus ouvertement, il y peu Alain Juppé, dont on ne peut dire qu'il est en méconnaissance des enjeux et des réalités, et qu'on ne peut taxer d'incompétence, s'est exprimé au sujet de la vision d'un monde sans armes nucléaires en ces termes :

'Il y a, selon moi, au moins deux raisons de s’engager dans cette voie. La première est morale : pour la première fois de son histoire, l’humanité s’est dotée d’armes de destruction massive qui lui donnent le pouvoir de se détruire et de détruire totalement la planète. Peut-on se résigner à une telle aberration ?' ​

Il n'est pas seul à oser soutenir cette nouvelle vision, comme cela nous est rappelé dans cet article du collectif 'Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire' ACDN, au titre évocateur : 'La contestation gagne les ministres et s'affiche à l'Assemblée Nationale'.

L'écho de cette vision se propage, et interroge, la dissuasion nucléaire mérite un débat. et pourquoi pas un référendum, celui qu'on attend depuis si longtemps au sujet du nucléaire civile et militaire.

Ceux qui pensent qu'il s'agit là d'une utopie sont sans doute encore nombreux, mais croire que le maintien de la paix réside dans la dissuasion nucléaire est tout aussi utopique, et surtout bien plus dangereux !

Zone exempte d'armes nucléaires

Zone exempte d'armes nucléaires

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article