Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Stockage profond des déchets nucléaires, il y a Bure, et ? Bure ! Sinon rien et pourtant !

58 réacteurs réparties dans 19 centrales nucléaires,

Si les 40 ans de productions sont bien effectifs, hormis la centrale de Fessenheim, dont l'arrêt a été politiquement légèrement avancé, enfin si la parole donnée n'est pas reprise, les premiers réacteurs à devoir être mis à l'arrêt devront l'être en 2019, ils sont au nombre de 4, les 4 de la centrale de Bugey, à partir de la commencera un enchaînement que j'ose qualifier d'infernal tant la cadence de fin de production va être intensive, jusqu'à ce que le dernier à devoir être stoppé le soit en 2042 soit dans 31 ans, c'est à dire qu'en 23 ans la totalité des réacteurs actuellement en production devront être mis à l'arrêt, puis démantelé, soit 58 réacteurs en 25 ans !

Des tonnes et des tonnes de déchets, dont une bonne part, que personne n'est vraiment en mesure de définir, tant les incertitudes et l'opacité sont grandes encore, devront être enfouis enfin quand je dis devront, il s'agit là d'un choix politique, qui pourrait encore être remis en cause.

Pour l'enfouissement de ces quantités incalculables, une décision politique avait établi que 3 sites en France devraient être trouvés et réalisés, au bout du compte, après tout une série de déboires et d’atermoiements un seul projet a été retenu, Le projet 'Cigéo' à ,Bure dans le département de la Meuse en Haute-Marne, un cahier des charges bien précis encadrait la recherche des lieux qui pourraient recevoir ces sites, à tel point qu'un seul a pu être retenu, seulement voilà, la tromperie et le mensonge sont dans les gènes du nucléaire.

Une étude d'un cabinet Suisse expert en géothermie GEOWATT, confirme les propres analyses du BRGM (Bureau des Ressources Géologiques et Minières), qui en 1976 et en 1983, avaient eux mêmes conclus à un bon potentiel géothermique à l'aplomb du site, or l'installation d'un site de stockage profond ne doit en aucune manière se faire au dessus d'une zone dont le potentiel géothermique est reconnu, et ne doit pas venir concurrencer des ressources exploitables, il s'agit d'une règle préalable du cahier des charges.

Il suffit d'ajouter à ce schéma en dessous de ces galeries, une source d'eau chaude, celle que l'ANDRA a volontairement occulter, et tout ce projet tombe à l'eau si je puis dire !

Il suffit d'ajouter à ce schéma en dessous de ces galeries, une source d'eau chaude, celle que l'ANDRA a volontairement occulter, et tout ce projet tombe à l'eau si je puis dire !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Guillaume 18/11/2013 15:26

Bonjour,

> Des tonnes et des tonnes de déchets, dont une bonne part, que personne n'est vraiment en mesure de définir,

Les volumes de déchets à stocker sont connus : http://www.cigeo.com/les-dechets-concernes/les-volumes-de-dechets-prevus-dans-cigeo

> or l'installation d'un site de stockage profond ne doit en aucune manière se faire au dessus d'une zone dont le potentiel géothermique est reconnu

Non, la ressource doit ne pas être "exceptionnelle" : http://www.andra.fr/andra-meusehautemarne/index.php?id=actualite_4_4_1&art=5660

Il n'y a ni mensonge ni tromperie.