Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pollution de l'air, vive la campagne ?

Pour que l'OMS en vienne à répandre la mauvaise nouvelle, c'est que les travaux et études diverses, sont bien convergentes et irréfutables.

Je ne voudrais pas être chinois habitant dans certaines villes, car là bas les taux de cancer et maladies respiratoires, devraient exploser dans les décennies à venir.

Je suis attristé également par le fait que je participe malheureusement à cette pollution car vivant dans une petite commune comme il y en a tant en France, je suis dans l'obligation absolu de me déplacer régulièrement en automobile ou en moto que je favorise dès que possible, et si pour ma part je n'ai utilisé de motorisation diesel qu'une seule année de ma vie, je suis tout de même conscient de la forte propension des moteur essence à polluer énormément aussi, ce que les médias oublient souvent s'acharnant dorénavant sur le diesel, et pourtant !

Mais ce qui m'ennuie le plus c'est que j'ai décidé de me chauffer exclusivement au bois, et là aussi je suis pollueur, et ça me décourage vraiment.

Alors est-il vraiment préférable de vivre à la campagne, pas si sûr, surtout quand on prend conscience que l'air le plus pollué que l'on puisse respirer n'est pas celui de l'extérieur, mais bien celui de l'intérieur de nos propres logements.

Je vote tout de même pour cette vie à la campagne, car le renouvellement de l'air y est sans doute moins nocif, puisque l'air extérieur y est moins chargé, c'est bien la ville qui est touchée le plus par les polluants atmosphériques, au point donc que l'OMS vient de déclarer l'air extérieur comme cancérigène certain pour l'homme, et si nos pays développés sont un peu moins touchés que certains pays émergeant, c'est tout de même

9 Européens sur 10, qui respirent des taux de pollutions dangereux, et surtout en ville, alors qui je vote quand même pour la campagne, de toute façon avec ou sans polluants, la ville m'étouffe.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article