Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Plus de retenue d'eaux pour apprendre à en consommer moins, y-a un truc qui m'échappe !

Retenir et stocker l'eau des bassins versants, pour se permettre d'en avoir lors des moments de pénuries dans les rivières qui étaient ponctionnées jusqu'alors, il est vrai que cela peut paraître n'être que du bon sens, en tout cas pour ceux qui en ont un besoin vital pour leurs cultures, mais est-ce aussi vrai et profitable pour les autres utilisateurs, ou plus largement pour tous les autres pans de la nature qui en auraient bénéficié autrement ?

J'avais approuvé l'arrêt des aides qui vient d'être invalidé, car ce que je redoute, c'est l'accaparement de l'eau au seul profit des agriculteurs céréaliers, qui sont ceux là mêmes qui accaparent déjà la majeure partie des aides financières européennes, le tout pour cultiver la plupart du temps du maïs qui est faut-il le rappeler hautement consommateur en eau, dans des régions ou les précipitations sont souvent insuffisante, et ça ne va sans doute pas s'arranger, la pluviométrie baisse au sud de la Loire, une gabegie.

Ce qui est pour le moins contradictoire, c'est que les aides dont il est question doivent je cite : "viser à améliorer la connaissance de la ressource, à promouvoir les économies d'eau – notamment via l'engagement dans des pratiques agricoles moins consommatrices d'eau – et à améliorer la qualité des milieux aquatiques tout en sécurisant l'approvisionnement"

Et si on ne mettait pas la charrue avant les boeufs, si on s'attachait d'abord à engager des pratiques agricoles moins consommatrices d'eau, aurions-nous vraiment besoins de sécuriser l'approvisionnement ?

Philippe Martin lève le gel sur les aides aux retenues d'eau agricoles

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article