Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nouvelle France Industrielle, on va sous redresser tout ça !

Voici typiquement le genre d'annonce que j'ai tendance d'ordinaire à juste survoler, et surtout à ne pas commenter, mais cette fois un frissons d'agacement m'a parcouru l'épine dorsale, dès le survol de cette liste de responsables mis en place, désignés par Arnaud Montebourg voici la liste des chefs de projets pour les 34 plans de la nouvelle France industrielle.

Intuitivement et surtout parce que certains noms ou certaines fonctions, m'ont d'emblée hérissé, je me suis lancé dans une recherche, avec comme postulat l'appréhension de voir les rênes aux mains de conducteurs au mieux désorientés, dans ce cas on peut tout de même parfois trouver un bon chemin, ou possiblement entravé d’œillères, ce que je redoute précisément dans cette histoire, ou au pire aveugle, ce qui pourrait bien apparaître pour certains !

Retenez bien qu'il ne s'agit là que l'expression de mon impression, en aucun cas une accusation, juste une mauvaise impression.

Je vais donc avec comme support l'article de 'Actu-Environnement' que vous trouverez ici, lister et commenter sommairement, ou pas, ces noms ou fonctions.

- Projet Energies renouvelables : Jean-Claude Andréini, vice‐président du Comité stratégique des éco‐industries et président du Comité de pilotage du programme Ecotech de l'Agence nationale de la recherche (ANR).

ANR, dont on trouve sur la page d’accueil l'annonce de la Journée Nationale des Nanosciences et Nanotechnologies à Marseille, et dont il est dit ceci sur 'Wikipédia' :

L'ANR a été mise en place afin de cibler davantage les dépenses dans un contexte de contraintes budgétaires, alors que les chercheurs souhaitaient que les budgets aillent directement aux laboratoires. Son objectif est de soutenir des projets de recherche, venant de toute la communauté scientifique, mais financés après mise en concurrence et évaluation par les pairs.

En novembre 2008, plusieurs centaines de chercheurs ont occupé le siège de l'ANR à Paris, pour protester contre la précarité dont cette nouvelle institution est pour eux le symbole car elle finance la recherche sur projets (limités dans le temps), et crée des emplois à durée déterminée, source de précarité selon les manifestants5,6. Les chercheurs dénoncent la tentative du gouvernement de privatiser recherche et éducation en France sur un modèle américain.

- Projet Borne électrique de recharge : Francis Vuibert, un préfet dont l'expérience de terrain s'est articulée autour de "[la conciliation du] tempo des procédures administratives avec [celui des] contraintes des chefs d'entreprises".

Qui a été capable d'affirmer en 2011 à propos du Jura qu'il présidait que la crise était derrière nous, voici pour mettre les pendules à l'heure les derniers chiffres du chômage dans le jura, vous savez ces chiffres que l'on manipule pour les amoindrirent !

- Projet Voiture pour tous consommation 2l/cents km/h : Direction bicéphale confiée aux deux principaux constructeurs français : Gilles Le Borgne, directeur R&D de Peugeot-Citroën, et Jean-Michel Billig, directeur Ingénierie, qualité et informatique du groupe Renault.

Dans un premier temps j'ai failli ne pas commenter, puis je me suis ravisé, d'abord pour exprimer mon exaspération sur le délire même de l'annonce faîte par François Hollande, sur le mensonge éhonté qui consiste à essayer de nous faire croire que ce serait possible, je voudrais juste vous rappeler que pour nous annoncer actuellement pour les petites citadines, une consommation de 3,5 à 4l/cents km/h, il leur faut déjà tricher, et donc mentir sur la consommation réelle en usage normal qui est au bas mots 20% plus élevée.

R&D de Peugeot/Citroën/Renault qui ont fait de la France le pays le plus diésélisé au Monde !

D'autre part l'orientation tout électrique est selon moi une grave erreur, mais je ne m'étendrais pas la dessus.

- Projet Autonomie et puissance des batteries : Florence Lambert, directrice du laboratoire Innovation des technologies de l'énergie du Commissariat à l'énergie atomique (CEA‐Liten)

Nucléairement votre !

- Projet Navire écologique : Laurent Castaing, président de STX Europe

Comme si quelque construction et industrialisation que ce soit puisse être 'écologique' !

Vous savez quelle était la dernière annonce de STX avant que n'intervienne 'l'heureuse annonce' de la construction du plus gros paquebot du monde, non ?

STX envisage de vendre ses chantiers navals de Saint-Nazaire

-Projet Recyclage matériaux verts : Antoine Frérot, président-directeur général de Veolia.

Le touche à tout Véolia qui mange à tous les râteliers, et qui comme on n'en doute pas doit avoir une grande expertise des matériaux verts !

-Projet Industrie du bois : Franck Mathis, président-directeur général de Mathis SA, et Dominique Weber, président-directeur général de Weber Industries

Deux gros industriels du bois, Mathis SA, et Weber Industrie, c'est sûr que là nos forêt vont être protégées, euh non exploitées !

-Projet Rénovation thermique des bâtiments : confié au directeur général adjoint de Saint-Gobain distribution, Jacques Pestre, et au président du directoire de Delta Dore, Marcel Torrents.

Miam Miam les euros !

- Projet Réseaux électriques intelligents : Dominique Maillard, président de RTE

Cohérent bien sûr puisqu'ils sont en situation de monopole déjà !

- Projet Chimie verte et biocarburants : Pascal Barthélemy, directeur général adjoint de l'IFPEN.

Vous pensez bien que ces gens là vont travailler à réduire notre dépendance aux produits pétroliers, qu'ils vont sauvegarder notre France de l'exploitation des gaz non conventionnels, et travailler à diminuer l'utilisation des produits phytosanitaires, ....ce sont eux qui les promeuvent ! Pour mieux comprendre : IFP Energies nouvelles

- Projet Qualité de l'eau et gestion de la rareté : Christophe Chevillion, président exécutif et directeur général de Environnement SA, et Jean-Louis Chaussade, directeur général exécutif de Suez Environnement.

Avec Suez Environnement c'est sûr va y avoir l'eau à tous les étages, depuis les sous-sol, avec les exploitations minières, gazières, aurifères, etc, jusqu'aux cieux d'où nous retombent les pluies acides ou déjà polluées causées par des eaux insuffisamment retraitées.

Savez vous que sans l'arbitrage du Président de la République, ce ne sont pas 34, mais 36 projets qu'Arnaud Montebourg avait présentés, deux donc ont été 'vetoisés' l'un portait sur l'énergie nucléaire, Anne Lauvergeon au commande de ce projet, ça aurait eu de la gueule ! ...Non ? Et puis cela aurait quelque peu augmenté le % de Femmes dans cette histoire, car question parité !

L'autre était orienté exploitation des gaz de schiste !!!

Compétitivité, Croissance, Chaumage, voilà bien la politique industrielle aux yeux de ce gouvernement la transition énergétique n'est qu'au service de l'industrie, la transition écologique aux oubliettes !

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article